Ayé, j'ai fini mes 24 heures de la bédé. Depuis hier soir 20h. Le thème étant bien nase, ça a été vite : il fallait, cette année, faire 24 planches à partir de 90 photos personnelles de Boulet, tirées de son Instagram. Bienvenue au festival du copinage et de l'autocongratulation.

Je sais dans quel monde on vit, mais cette poussée actuelle (et qui revient régulièrement, certes) de monoculture intensive m'épuise. Je demande juste le droit à ne pas entendre Get Lucky chaque minute de la journée, à ne pas voir du Boulet pendant 24 heures, etc. Merde, ces deux arbres tout mous du genou cachent une forêt tellement riche derrière eux ! (et j'entends déjà les "oh là là, chacun ses goûts quand même" et les "qu'est-ce c'est que ces propos intolérants où y a pas de tolérance ???")

Seule satisfaction : cette édition des 24 heures me semble être un petit fiasco, pas mal d'auteurs ayant squizzé le truc (amusez-vous à aller sur le site, y en a plein qui se sont amusés, comme ici- ou surtout celui de Cécily !). Voici donc ma première et dernière page, aussi visible en cliquant ici. Un peu déçu, mais pas de regret.

01coul